La consultation

Une consultation sans prescription médicale

Ostéopathe D.O. FERO, je peux vous recevoir en première intention, mais l’ostéopathie ne traite que les troubles fonctionnels de votre organisme, et en aucun cas les pathologies.


Si votre plainte n’est pas du ressort de l’ostéopathie, votre ostéopathe Nicolas Blaise effectuera un courrier à votre médecin pour avis et/ou examens complémentaires avant toute poursuite de traitement.


Pour un examen complet je vous demanderai de vous mettre en sous-vêtements à partir de l’examen clinique (veuillez prévoir des sous-vêtements adaptés : pour votre pudeur vous êtes libres d’apporter un short et/ou une brassière).

Tout au long de la consultation, n’hésitez pas à poser les questions qui vous semblent importantes ; de même, aucune technique ne doit  être douloureuse (quelques manipulations peuvent toutefois être désagréables au vu de la sensibilité des patients, le cas échéant je m’engage à toujours vous présenter la technique au préalable) : n’hésitez en aucun cas à m’interrompre si quelque chose ne va pas.


Afin que les mains de l’ostéopathe cherchent, trouvent et ré-harmonisent avec précision l’ensemble des structures perturbées dans leur mobilité, les séances d’Ostéopathie se font uniquement sur rendez-vous, durent en moyenne 45 minutes et se décomposent en plusieurs parties


Une consultation méticuleuse

L’anamnèse

Je me mets tout d’abord à votre écoute pour cibler votre/vos motif(s) de consultation (histoire de votre maladie, situation de votre plainte, facteurs déclenchants/ soulageants/ aggravants, signes associés,…) et envisager les diagnostics différentiels alors probables (locaux et à distance), le plus précisément possible.

Dans ma relation avec vous, j’ai à cœur de définir votre schéma de fonctionnement global afin d’identifier les potentielles causes sous-tendant la plainte ressentie : j’investigue alors votre mode de vie (activité professionnelle, stress, activité physique, alimentation,…), vos douleurs associées dans l’ensemble de l’organisme, vos antécédents (traumatiques, médicaux, chirurgicaux, et familiaux),…


C’est à ce moment que pourront être analysés les éventuels examens complémentaires dont vous disposez (sont les bienvenus : imageries médicales, comptes rendus opératoires, examens biologiques,…).


Il s’agit d’un temps fondamental dans la recherche des facteurs à l’origine de vos troubles.

« Si l’objectivité est pour une part illusoire et le recensement exhaustif de tous les facteurs à considérer aussi, cherchons plutôt quels sont les éléments pertinents qui vont nous permettre d’avancer. Il s’agit de choisir parmi l’innombrable quantité d’informations à notre disposition, celles qui ont une signification par rapport à notre objectif. »   Arlette Yatchinovsky

Examen clinique : les tests médicaux

Ces tests (orthopédiques, neurologiques…) visent, d’après votre symptomatologie précisée lors de l’anamnèse, à isoler votre/vos tissu(s) anatomique(s) en souffrance.


Comme au cours de l’anamnèse, et au cas où ce diagnostic ne relèverait pas du champ d’application de l’ostéopathie, votre ostéopathe Nicolas Blaise D.O. FERO se réserve le droit de vous réorienter vers un médecin spécialiste.


A l’issue de ces tests, je pose donc un diagnostic tissulaire précis ; et lorsque l’origine fonctionnelle du trouble est avérée, je peux alors procéder -par l’observation et la palpation- à un examen complet.

 

« Soigner c’est écouter ce que le malade cherche à dire avec son corps. »   Dominique Giniaux

 

 Examen de la posture : l’observation

C’est un examen uniquement visuel :

  • morpho-statique : j’apprécie votre « agencement » dans l’espace, ainsi que la qualité de votre peau: cicatrices, volumes, couleurs,…
  • morpho-dynamique : je compare les différents degrés de mobilité des segments concernés, et je mets en jeu la distribution des différents capteurs posturologiques (yeux, mâchoire, pieds,…) afin de diagnostiquer des potentiels éléments péjorants pour votre posture.

 

 Examen ostéopathique : les tests ostéopathiques

Fort des informations déjà collectées, et grâce à des tests palpatoires spécifiques, j’explore maintenant le corps à la recherche de zones présentant des restrictions de mouvement (mobilité et motilité) susceptibles d’être la cause des symptômes que vous ressentez.

Je teste  les différents tissus du corps (os, muscles, ligaments, viscères, et autres fascias) dans leur globalité pour faire apparaitre la/ les cause(s) de votre motif de consultation, et établir votre diagnostic ostéopathique précis.

 « Avant de soigner, il faut décoder, évaluer et porter un diagnostic. L’efficacité de la thérapeutique ostéopathique dépend autant de la technique manuelle que de la précision du diagnostic qui en a posé l’indication. »   Jean-Pierre Barral

 Le traitement

Ce n’est qu’à l’issue de ces différentes étapes (des informations recueillies lors de l’anamnèse, de l’observation et des tests), que je peux corriger les défauts de mobilité retrouvés grâce à différentes techniques référencées me permettant de m’adapter à chaque patient.

L’ensemble de ces technicités est présenté dans les « outils de l’ostéopathie ». Elles ont toutes pour but de corriger les déséquilibres causant votre symptomatologie, et à terme de permettre à votre corps de s’autoréguler.

« Permettre à la fonction vitale interne de manifester sa puissance infaillible, plutôt que d’appliquer une force aveugle venue de l’extérieur. »   G. Sutherland

 

 Fin de consultation

Enfin, je reteste avec vous les mouvements qui étaient douloureux en début de séance, afin de jauger de l’efficacité du traitement (sur la qualité des tissus et sur votre ressenti), et d’envisager ou non un rendez-vous de suivi.

Des conseils personnalisés vous seront alors donnés à la fin de la séance pour optimiser les effets du traitement et pour éviter l’apparition de nouveaux maux, à titre préventif.

Notez dès à présent qu’à la suite d’une consultation vous vous sentirez généralement fatigué. En fonction de la plainte, la sensation douloureuse peut disparaitre au cours de la séance ou persister jusqu’à 48 heures après la séance avant de diminuer : cela correspond au temps qu’il faut à votre corps pour retrouver un bon équilibre. Il est donc conseillé de se ménager au maximum (ne pas prévoir d’efforts physiques importants) les 24 à 48 heures qui suivent un traitement.

Je reste ensuite à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.



The following two tabs change content below.
Cabinet d'ostéopathie à Paris 13 - Olympiades (L14) /// Diplômé de l’Institut Dauphine d’Ostéopathie (IDO) - Paris V, diplômé d’un master d’anatomie à la faculté de médecine Paris V Descartes, et enseignant au Centre Ostéopathique des Halles (où il encadre des étudiants ostéopathes de la troisième à la cinquième année d’études dans leur pratique clinique), il exerce l’ostéopathie exclusive au cabinet paramédical Olympiades, à 1 min du métro Olympiades à Paris (M14). /// Il vous accueille sur rendez-vous du lundi au samedi, n'hésitez pas à prendre rendez-vous directement en ligne dans l'onglet "Contact". /// Contact au 07 83 53 61 66 ou sur nicolasblaise@osteoparis.fr